LES LIENS DU RHUM

LES LIENS DU RHUM

Son histoire, les types de rhum, la fabrication, les producteurs, l’AOC. 33 liens

Le rhum Les marques de rhums

Le rhum, issu de la canne Ă  sucre, est un alcool qui peut ĂȘtre bu pur ou en cocktail selon les prĂ©fĂ©rences. Ce n’est que depuis le XVII Ăšme siĂšcle que les français dĂ©signent l’alcool de canne par le mot rhum. Sous sa forme de boisson, il n’a Ă©tĂ© rĂ©pandu en AmĂ©rique du Nord et en Europe que depuis le XVIIIĂšme siĂšcle.

Le rhum agricole

Le rhum agricole est un alcool de canne, produit par fermentation et distillation du jus de la canne Ă  sucre, le vesou. Il est distillĂ© dans certains pays des Antilles et de l’AmĂ©rique latine, ainsi qu’Ă  l’Ăźle de la RĂ©union et l’Ăźle Maurice.

On le distingue du rhum non-agricole, industriel ou artisanal. Le rhum de mĂ©lasse (rĂ©sidu de sucrerie) et l’aguardiente de caña, qui proviennent seulement du jus de canne, sont produit dans les rĂ©gions d’influence anglaise ou espagnole. La France se limite presque exclusivement au rhum agricole.

Les différents types de rhums agricoles

– Le rhum blanc
Pour obtenir du rhum blanc, il est nĂ©cessaire de stocker le rhum distillĂ©, pendant 3 mois, dans des foudres en bois avant de le ramener Ă  des teneurs d’alcool allant de 40 Ă  60° en y ajoutant de l’eau de source.
– Le rhum paille
Le rhum paille sĂ©journe 18 mois en foudres de chĂȘne.
– Le rhum ambrĂ©
Le rhum ambrĂ© sĂ©journe 3 ans en foudres de chĂȘne, ce qui lui donne cette couleur caractĂ©ristique, puis ramenĂ© Ă  des teneurs alcooliques de 40° Ă  60° par adjonction d’eau de source ou eau distillĂ©e, puis embouteillĂ©.
– Le rhum vieux
Pour cette appellation, le rhum doit sĂ©journer en foudres de chĂȘne : trois ans pour un rhum VO ; quatre ans pour un rhum VSOP ; six ans pour un rhum XO.

Le rhum industriel

Le rhum industriel, Ă©galement appelĂ© rhum de sucrerie ou rhum traditionnel, est un rhum produit Ă  partir de la mĂ©lasse qui est un rĂ©sidu de sucrerie. On le distingue du rhum agricole produit Ă  partir du jus de canne appelĂ© vesou et produit exclusivement en Guadeloupe, HaĂŻti et Martinique. Il est plus particuliĂšrement produit par les Ăźles d’influence anglaise.

Les variantes et déclinaisons du rhum

Le rhum arrangé

Le rhum arrangĂ© est une prĂ©paration de rhum dans lequel ont macĂ©rĂ© divers ingrĂ©dients tels que des feuilles, des Ă©pices ou des fruits. C’est une spĂ©cialitĂ© de La RĂ©union et de Madagascar.

Il est de tradition Ă  La RĂ©union d’agrĂ©menter le rhum blanc traditionnel comme le rhum Charrette le rhum Savanna ou les rhums RiviĂšre du MĂąt et Isautier avec des Ă©pices, des feuilles, des Ă©corces, des friandises ou des fruits qui macĂšrent. Parmi les rhums arrangĂ©s les plus connus, on peut noter : Le rhum faham, le rhum aux Ă©pices, le rhum gingembre, le rhum vanille, le rhum letchi, le rhum cannelle.

La caĂŻpirinha

La caĂŻpirinha est un cocktail brĂ©silien prĂ©parĂ© Ă  base de cachaça, de sucre de canne et de citron vert. CrĂ©Ă© par les paysans dont il tire l’origine de son nom, ce cocktail est trĂšs populaire et consommĂ© notamment au Portugal oĂč il est le cocktail le plus apprĂ©ciĂ©. Il existe une variante surnommĂ©e caĂŻpiroska au BrĂ©sil oĂč la cachaça est remplacĂ©e par de la vodka.

Le Ti-punch

Le ti-punch, ou ti-ponch est une boisson alcoolisĂ©e que l’on retrouve souvent lors des apĂ©ritifs antillais, guyanais ou rĂ©unionnais. Un fond de sucre de canne ou de sirop batterie, deux doigts de rhum blanc et un zeste de citron vert.

En Guadeloupe, on utilise volontiers des petits citrons presque jaunes, moins amers.

En Guyane, le ponch est consommĂ© avec du sirop de canne d’aspect jaune clair. Il existe des variantes au ti-punch, comme le ponch vieux (citron, sucre et rhum vieux) ou encore le planteur (boisson Ă  base de mĂ©lange de jus locaux et de rhum).

Le punch

Le punch est une boisson ordinairement composĂ©e de rhum ou d’eau-de-vie, d’infusion de thĂ©, de jus de citron et de sucre.

Les liens du rhum