Quelles sont les qualités et formations exigées pour devenir œnologue ?

La France est le premier producteur de vin du monde. Le pays est d’ailleurs connu pour ses grands crus fabriqués dans différentes régions telles que la Bourgogne. Grâce à cette popularité, le vin a un rôle majeur dans l’économie. Pour tourner l’activité, il est nécessaire de recruter de bons œnologues. Découvrez les qualités et formations exigées pour ce métier par Elzéar, spécialiste du recrutement dans le secteur du vin

Quelles sont les qualités d’un œnologue ?

La fabrication de vin est une étape difficile pour un producteur. Il est donc logique qu’un professionnel puisse guider les propriétaires dans les démarches qualité. Sachez que sans l’intervention d’un œnologue, les vins produits pourraient avoir un goût aigre ou sentir des odeurs d’oxydation. Dans sa tâche quotidienne, le spécialiste du vin supervise toutes les opérations sur terrain. À cet effet, il contrôle le processus de production et se charge aussi de sa commercialisation sur le marché. Il est doté d’une longue expertise dans la transformation du moût extrait à partir du raisin. Il coordonnera ensuite toutes les étapes liées à la fermentation. Bien entendu, il conseille les viticulteurs sur les cépages à utiliser avant la culture de la vigne. Dans le métier, les connaissances académiques sont loin d’être suffisantes pour un expert en vin. Il faut également disposer de plusieurs qualités. Le sens du contact est incontournable si vous comptiez devenir Œnologue. En fait, vous seriez amenés à diriger les agriculteurs d’un point de vue technique. Une fois les bouteilles prêtes à la vente, il trouvera des clients et négociera les prix de vente. Il sera doté d’un esprit ouvert. Autrement dit, la curiosité aura une place importante dans sa vie. En effet, il doit améliorer continuellement le goût de ses vins. L’opération demandera d’ailleurs du temps d’où l’utilité de la patience.

Quelles formations pour devenir œnologue ?

Les diplômes sont obligatoires pour devenir œnologue. Nombreuses sont les universités qui œuvrent dans la formation des futurs œnologues. Vous pouvez aussi intégrer divers centres de formation en œnologie et viticulture. Sachez néanmoins que les établissements n’accueillent pas directement les étudiants en première année. Ils devront d’abord posséder une licence dans le domaine de l’agronomie, la science biologique ou la chimie. À noter qu’il existe d’autres filières qui permettraient de poursuivre vos études, mais elles devraient être dans les domaines scientifiques. Après deux années d’apprentissage, ils recevront un diplôme national d’œnologue. Après avoir décroché un certificat, vous pourriez demander un stage de quelques mois pour devenir tout de suite opérationnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *