Pouilly-Fuissé-Jean-Claude Boisset

Pouilly-Fuissé ⇒ Jean-Claude Boisset

Mis à l’épreuve en 2012, nous espérions une année 2013 sereine. L’hiver s’est attardé en Bourgogne. Le printemps a été marqué par une alternance de périodes douces et de périodes froides et a eu des conséquences sur la vigne, qui reprend son cycle tardivement, avec près de 2 semaines de retard. Début mai, alors que les premiers bourgeons viennent de faire leur apparition, des précipitations extraordinaires s’abattent sur la région. La floraison et la nouaison ne bénéficient pas d’une météorologie plus propice entrainant l?apparition de coulure et de millerandage. La floraison a pu être observée avec l?arrivée de l?été et des températures estivales. En septembre, la douceur ambiante et les pluies régulières favorisent sur certaines baies le développement de la pourriture (Botrytis) dont l?attaque a été limitée par un tri drastique avant l?encuvage. Ce millésime exigeant a demandé beaucoup d?efforts qui sont aujourd?hui couronnés de succès. Les vins dévoilent une réelle pureté aromatique, de belles couleurs et les équilibres sont particulièrement plaisants. Nos vins blancs fruités et équilibrés sont bien structurés. Droits, sans fioriture, les blancs 2013 n?auront pas à rougir face à leurs aînés. Nos vins rouges, très fruités révèlent déjà un bel équilibre grâce aux tanins fins et bien présents. La belle longueur en bouche prolonge le plaisir. Ce vin a fait l?objet d?un travail rigoureux à la vigne et de contrôles draconiens concernant par exemple les rendements mais aussi les modes de cultures qui imposent un travail des sols favorisant et entretenant la vie microbienne nécessaire à l?expression du terroir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *