Marque d'alcool Le site des marques d'alcool sur le web

Dernière modification du site le 11/12/2016 10:03:54.

Visiteurs depuis le 25/01/2013.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

BSA

Le site de toutes les boissons sans alcool

Boissons sans alcool. Trouvez (presque) toutes les marques de boissons sans alcool sur le web. Actuellement 4188 liens

LES BOISSONS AROMATISÉES

Les vins aromatisés, l’hypocras, le quinquina, la sangria, le vin chaud, le vin cuit, le vin de pêche, le vin de noix, le vin d’orange.

De Ambassadeur à VeRy. 165 liens.


La boisson aromatisée



Depuis l’antiquité, l’homme confectionne des boissons aromatisées. La réglementation européenne différencie 3 catégories de vins aromatisés : les vins aromatisés au sens strict, les apéritifs à base de vin, les boissons aromatisées à base de vin et les cocktails aromatisés.

L’origine du vin aromatisé

Les premiers vins aromatisés remontent à l’antiquité. Les Romains étaient friands de vin additionné de miel, tandis qu'au Moyen-âge, on trouvait déjà des mélanges de vin et de plantes aromatiques ou épices. A l’époque, on faisait macérer le vin dans des agrumes ou des fruits rouges pour améliorer la mauvaise qualité du vin. De nos jours on trouve des bouteilles contenant un mélange déjà prêt.

Les
boissons aromatisées sont des apéritifs à base de vin dans lequel macèrent des fruits, agrumes, épices, etc. On peut citer le vin chaud, la sangria, le vin de noix, le vin de pêche, le vin d’orange, l’hypocras, le vin d'épines ou troussepinette.


Aujourd’hui, on trouve aussi des vins aromatisés à base de jus de fruit naturels. Les
vins aromatisés se doivent d’être originaux pour toucher un nouveau public, surtout féminin.En 2009, le rosé pamplemousse, le Pampaleone, du groupe viticole Picard est le premier vin fruité qui connut un grand succès.

Les vins aromatisés sont aussi bien des rosés, des blancs et des rouges, avec ou sans bulles. Tous les fruits et toutes les saveurs peuvent être ajoutés aux raisins du vin, tels que fruit de la passion, pêche, pamplemousse, litchi ou cerise, voire même des saveurs comme coca ou café.

Législation des boissons aromatisées

La réglementation européenne différencie trois catégories de vins aromatisés :
Les vins aromatisés au sens strict (ABV), les
apéritifs à base de vin, les boissons aromatisées à base de vin (BABV), qui représentent l’essentiel de la croissance du marché, avec 80 % des ventes, et les cocktails aromatisés.

Les boissons à base de vin et leurs pratiques de production n’ont été adoptées respectivement qu’en 2010 et 2012. Si la catégorie des
boissons à base de vin existe depuis longtemps au niveau européen, en janvier 2014, l’UE d’adopta un nouveau règlement pour les vins aromatisés et les boissons à base de vin.

Les
vins aromatisés (ABV) doivent comporter au moins 75 % de vin, les boissons aromatisées à base de vin (BABV) 50 %. Le titre alcoolique doit être compris entre 7 et 14,5 % du volume, contre plus de 17,5 % pour les vins aromatisés. Les cocktails ne doivent pas dépasser 7 % d’alcool.

Les différentes boissons aromatisées


Parmi les différentes boissons aromatisées, on trouve, par exemple :

L’hypocras

Le quinquina

La sangria

Le vin chaud

Le vin cuit

Le vin de noix

Le vin d’orange

Le vin de pêche